Play

Toute la Presse

Musikzen (France) - Mai 2024

Franck Mallet

"Dolly de Fauré bourdonne entre tendresse et divertissement, tandis que la gravité et le dépouillement l’emportent chez Ravel avec le célèbre Ma mère l’Oye – dont voici sans conteste l’une des interprétations les plus accomplies avec la profusion de ses couleurs alliée à un sens extraordinaire de la dynamique. (...) Tout respire et s’illumine dans ce huitième album du Duo Berlinskaja - Ancelle"

International Piano (UK) - Mai 2024

Jed Distler

"Les pianistes parviennent à combiner finesse et coeur de manière à donner à leurs interprétations une grande fraîcheur (...) Leur Petite Suite de Debussy compte parmi les interprétations enregistrées les plus souples et les plus poétiques de cette œuvre. (...) La suite Dolly de Fauré reçoit également une interprétation aussi vivante et caractérisée que l'on pourrait le souhaiter (...) L'éloquence, la simplicité et les nuances subtiles font que Ma Mère l'Oye de Ravel semble se jouer toute seule. (...) Les amateurs de quatre mains ne manqueront pas de s'intéresser à ce disque enchanteur"

Le Monde (France) - Avril 2024

Marie-Aude Roux

"Finesse, homogénéité, libre imagination parcourent ces pages à quatre mains, dont l'éternelle fraîcheur doit autant au toucher qu'au coeur de qui les joue."

Gramophone (Royaume-Uni) - Avril 2024

Jeremy Nicholas

"Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle forment un duo formidablement bien équipé (...) Il va sans dire que la précision d'ensemble du duo est sans égale. Leur caractérisation de chaque pièce est aussi pleine d'esprit, de charme ou de fougue que nécessaire"

Scherzo (Espagne) - Avril 2024

Ana García Urcola

"L'album est absolument délicieux et le duo fait preuve d'une maîtrise du son, de la pédale, des transitions entre l'une et l'autre, des attaques, du dosage des dynamiques et du timbre tonal. Quel plaisir d'entendre les Jeux d'enfants de Bizet interprétés avec autant de subtilité, ou la Petite suite de Debussy, avec autant de grâce et de délicatesse. On ne pouvait manquer l'indispensable et précieuse suite Dolly de Fauré (éblouissante et pleine de soleil dans ce Pas espagnol) ni, bien sûr, Ma mèrel'Oye dans une version qui ne cherche pas à imiter la version orchestrale, mais explore les possibilités timbrales du piano jusqu'à ses derniers retranchements, offrant une vision renouvelée et colorée (fantastiques ces Entretiens de la Belle et la Bête) avec une utilisation magistrale de la pédale. Une œuvre très intéressante du méconnu Louis Aubert (...) clôt ce petit bijou."

Fono Forum (Allemagne) - Avril 2024

Gregor Willmes

"Un album qui met de bonne humeur (...) Et lorsqu'elles sont interprétées avec autant de virtuosité et de raffinement sonore qu'ici, ces petites pièces de caractère se révèlent être du grand art. Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle possèdent la juste aisance pour ce répertoire, superposant merveilleusement les harmonies devant lesquelles se dessinent de délicates mélodies. Le cantabile de leur jeu impressionne. L'écho mélancolique ne devient jamais sentimental (...) Un véritable enrichissement du répertoire !"

Classica (France) - Mars 2024

Michel Le Naour

CHOC de Classica
"La vivacité de ton et l'espièglerie non dénuée d'humour, la fluidité aérienne, l'homogénéité de timbres, la tendresse poétique et la volupté témoignent d'une imagination sans cesse en éveil. (...) L'inventivité qui prévaut tout au long de ce voyage musical à cheval entre le monde des enfants et celui des adultes constitue sans cesse une source d'émerveillement."

Les Échos (France) - Mars 2024

Philippe Venturini

"Le duo Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle évolue dans cet univers naïf et tendre avec une grâce insigne, un sens aigu de la narration, une délicatesse de tous les instants et un humour ad hoc."

Diapason (France) - Février 2024

Jérôme Bastianelli

5 Diapasons
"une cure de jouvence et une leçon de beau piano"

Artamag (France) - Février 2024

Jean-Charles Hoffelé

"mon duo pianistique favori (...) Les espiègleries tour à tour claironnantes ou tendres de Jeux d’enfants, la fantaisie très Île-de-France de la Petite suite (...) les tendresses de Dolly et l’entrain si irrésistible de son Pas espagnol envolé ici avec un tel brio, la rare Feuille d’Images de Louis Aubert, emplies d’ailleurs sonores, (...) tous, aussi formidables soient-ils, doivent céder le pas devant leur Ma mère l’Oye, cette Pavane de la Belle au bois dormant si triste, ce Petit Poucet rebroussant chemin si vite, ces Pagodes de grand théâtre avec en leur centre un mystère, ce Jardin onirique, tous sertissant cette valse effleurée des Entretiens de la Belle et de la Bête, noble et sentimentale juste comme il faut."

Musiq3 (Belgique) - Février 2024

Pierre Solot

"Passage Secret" est le "Choix Musical" de la radio belge Musiq3
"Le duo d’amoureux que constitue Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle enchante ces cycles célèbres de la musique française (les Jeux d’enfants de Bizet, la Petite Suite de Debussy, Ma mère l’Oye de Ravel et Dolly de Gabriel Fauré) en fusionnant parfaitement leurs jeux. [...] voilà ce que nous révèlent Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle, un orchestre aux mille jaillissements, mais aussi un piano qui raconte, qui raconte les histoires d’un bateau, d’une toupie, de Laideronnette ou du Jardin de Dolly, comme les raconterait une maman, au bord du lit, avant de céder aux brumes du sommeil."

Mediapart (France) - Février 2024

Frédérick Casadesus

"Modulations, jeux de notes, amour: à la scène comme à la ville, Ancelle et Berlinskaïa vivent heureux, pour notre plus grand plaisir."

L'Obs (France) - Février 2024

Philippe Cassard

"Le plus affûté des duos de piano de notre époque, ci-devant Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle, parvient à faire oublier les individualités en créant une sonorité fondante et délicate d'où les couleurs jaillissent à profusion, rayonnent et captent instantanément l'auditeur. Tous les chefs d'oeuvre à quatre mains de la musique française sont là, magnifiés comme rarement"

The arts desk (Royaume-Uni) - Mai 2022

Graham Rickson

"Une écoute essentielle (...) on sent Berlinskaya et Ancelle qui sourient. Tout cela est très amusant - il vous faut ce CD".

Diapason (France) - Mai 2022

Bertrand Boissard

5 Diapasons
"Ludmila Berlinskaia et Arthur Ancelle se font les avocats d'une figure aussi originale que méconnue en occident : Alexander Tsfasman. Sa Suite de Jazz est un régal, éblouissante de légèreté et de charme. L'abattage et la cohésion des interprètes font aussi merveille dans d'habiles arrangements pour deux pianos de Gershwin. Un beau feu d'artifice."

Cadences (France) - Avril 2022

Michel Le Naour

"Il y a dix ans, ces deux pianistes français et russe se sont rencontrés autour de la formation pour deux pianos qu'ils contribuent depuis à porter à son plus haut niveau. Ce CD réunit deux compositeurs influencés par le jazz, l'un américain, l'autre soviétique. (...) Le duo atteint le nec plus ultra par son homogénéité, sa liberté et son sens rythmique jubilatoire."

Le Monde (France) - Avril 2022

Marie-Aude Roux

"Dix ans que le duo franco-russe, couple à la ville comme à la scène, tutoie les sommets du répertoire pour deux pianos. (...) A eux deux, un modèle d’accomplissement. (...) Entre jazz et musique classique, aussi virtuoses qu’inventifs, Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle créent de magnifiques atmosphères orchestrales, des mondes audacieux tour à tour parés d’élégance ou de fantaisie, dans une salvatrice boulimie de rêve, de joie et de musique"

Resmusica (France) - Avril 2022

Jean-Luc Caron

"Toutes les pièces de ce compositeur mal connu, présentées dans cet enregistrement, dégagent une aisance rythmique et une solidité mélodique qui mériteraient selon nous une plus vaste audience, même si l’on y remarque souvent une touche de rigidité en regard de la plasticité inimitable des compositions de Gershwin. Ce constat ne concerne en aucun cas l’enthousiasme et les immenses qualités techniques de Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle capables de nous entraîner, pour notre plus grand plaisir, au cœur de ces œuvres."

Classica (France) - Avril 2022

Melissa Khong

CHOC de Classica
"Aussi virtuose que rigoureux, le jeu de Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle dispose des qualités indispensables (équilibre des textures, maîtrise rythmique, précision) pour s'aventurer dans un répertoire qui exige aussi le panache, l'insouciance et l'audace. (...) Un tour de force."

Classique mais pas has been (France) - Mars 2022

Frédérique Reibell

"Depuis dix ans, les époux franco-russes Arthur Ancelle et Ludmila Berlinskaïa forment un des plus beaux duos de pianistes au monde. (...) C’est un pari gagnant pour le duo Berlinskaïa-Ancelle, qui nous éblouit et nous émeut par un jeu étincelant, aérien, tendre et lyrique."